Hélène Mathis

Maître de conférences au Laboratoire de Mathématiques Jean Leray

LMJL Université de Nantes

Encadrement et projets

Encadrements

  • Thèse de Jean Bussac (depuis 2020,en co-direction avec Jean-Marc Hérard, EDF, financée par le CNRS via le projet Needs LMN2C) : le sujet concerne la modélisation d'écoulements multiphasiques compressibles dont certaintes phases sont miscibles.
  • Thèse de Hala Ghazi (en co-direction avec François James (MAPMO, Université d'Orléans, 2015-2018) : le sujet porte sur létude théorique et numérique des écoulements liquide-vapeur avec transition de phase et apparition d'états métastables.
  • Post-doctorat de Nicolas Therme (financé par l'ANR Achylles, 2017-2018) : le sujet porte sur le couplage de modèles hyporboliques de relaxation avec limite diffusive et de leurs modèles paraboliques limite.

Participation à des projets scientifiques

  • Projet NEEDS LMN2C (participation depuis 2017) : porté par Gloria Faccanoni, concerne la construction, l'étude et la discrétisation de modèles diphasiques dédiés à pour le nucléaire.
  • ANR MoHyCon (oct. 2017 - oct. 2021) : porté par Marianne Bessemoulin-Chatard (LMJL, Nantes), ce projet concerne l'analyse et le développement de méthodes numériques pour des modèles multi-échelles de semi-conducteurs.
  • ANR Achylles (oct. 2014 - oct. 2018) : porté par Rodolphe Turpault (IMB, Bordeaux), ce projet concerne l'étude de schéma préservant l'asymptotique pour des systèmes hyperboliques de relaxation ayant une limite diffusive.
  • Projet TELLUS (INSMI-INSU, 2016, prolongement 2017) : concerne le développement de modèles et de méthodes numériques pour simuler l'évolution d'interface liquide-glaces hautes pressions présentes dans les satellites de glace de Jupiter et Saturne. Je porte ce projet avec Sabrina Carpy du Laboratoire de Planétologie et Géodynamique de Nantes.
  • Projet Inphyniti ICE WAVES (INSMI-INSU, 2017) : concerne l'étude de la formation de dunes et rides de glace aux pôles de Mars. La partie mathématique porte sur une étude de stabilité faiblement non linéire pour un modèle turbulent. Porté par Sabrina Carpy du Laboratoire de Planétologie et Géodynamique de Nantes.
  • Pari Scientifique Régional Exprodil (2016-2020) : concerne la modélisation des satellites de glace de Jupiter et Saturne. Porté par Cathy Castelain du Laboratoire de Thermocinétique de Nantes, le projet mèle phases expérimentales effectuées par le LPG et le LTN et une phase numérique faite conjointement avec le LMJL et le LPG.

Dernière mise à jour : 16 octobre 2020