Groupe Parité

Le conseil du LMJL a décidé le 24 mai 2018, suite aux recommandations de l'INSMI, de mettre en place un groupe parité.

Ses missions

- être vigilant sur les questions de discriminations dans toutes les activités du Laboratoire Jean Leray ;
- être à l'écoute de toute alerte sur une situation problématique relevant notamment d'une discrimination sexiste ;
- être force de proposition pour améliorer la situation des femmes dans le milieu académique mathématique ;
- vérifier que l'Indice de Parité Académique est correctement renseigné.

Il s'est réuni une première fois en novembre 2018 et se réunit depuis mensuellement.

Membres du groupe

  • Colette Anné, chargée de recherche au CNRS
  • Marianne Bessemoulin, chargée de recherche au CNRS
  • Fabien Kutle, doctorant
  • Thi Ngoc Anh Nguyen, doctorante
  • Samuel Tapie, maître de conférences
  • Joe Viola, maître de conférences

Pour nous écrire : contact
Vous pouvez également contacter la Cellule écoute-harcèlement de l'université de Nantes.

 

Mixité dans les conférences et séminaires

Le conseil du laboratoire de juin 2018 a voté le fait que tout événement scientifique (congrès, workshop, séminaire...) soutenu financièrement ou administrativement par le LMJL doit déclarer le nombre de femmes sollicitées pour être oratrice, participer au comité d'organisation ou au comité scientifique. L'absence d'oratrice ou de femme dans le comité scientifique doit être justifiée.

 

Recrutements et discrimination

Parmi les thèmes de travail retenus par le groupe parité du LMJL, celui de la discrimination dans les recrutements liée à différents biais dans le processus de sélection.

  • L'exigence de mobilité qui se révèle, de facto, source de discrimination contre les femmes. Ace propos certain.e.s s'inquiètent de la position récente de l'Insmi sur la mobilité. Une réponse a été rédigée dans cette tribune.
     
  • Le 30 novembre 2018, un Accord relatif à l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique a été signé, à retrouver ici. Concernant la mobilité géographique, on y lit page 14, Action 2.4 : Mettre en place un diagnostic et le cas échéant, des solutions alternatives à la mobilité géographique :
    • Les obligations de mobilité géographique constituent souvent un frein à l'égalité entre les femmes et les hommes dans les déroulements de carrière. Dans l'élaboration de leur plan d'action « égalité », les employeurs publics établiront un diagnostic des règles juridiques ou de gestion prévoyant une obligation de mobilité géographique en vue de l'obtention, ou dans le prolongement, d'un avancement de grade ou d'une promotion de corps au plus tard le 31 décembre 2020.

      Dans la fonction publique de l'Etat, ce diagnostic sera établi par corps et par direction, réseau ou univers professionnel. Au vu de ce diagnostic et tout en tenant compte de la nécessité d'assurer la continuité du service public sur l'ensemble des territoires les règles applicables seront revues, au plus tard le 31 décembre 2021. Elles feront l'objet d'un suivi et d'une évaluation dans le cadre du plan d'action. Les évolutions viseront :

      • soit à favoriser ou rendre possible les mobilités fonctionnelles en lieu et place des mobilités géographiques ;

      • soit à mieux anticiper, mieux organiser les cycles de mobilités ou d'allonger la durée de préavis avant le changement d'emploi ;

      • soit à mieux accompagner sur le plan social ou familial la mobilité (accompagnement à la mobilité du conjoint, etc.)
         
  • Concernant les congés maternité, on y lit page 19, Action 4.2 Exclure les congés de maladie pendant la grossesse de l'application du délai de carence
    Afin de protéger les femmes enceintes, les congés de maladie pendant la grossesse seront exclus du champ d'application de la journée de carence, qu'ils résultent ou non d'un état pathologique lié à la grossesse. Cette mesure sera portée dans le cadre du projet de loi fonction publique.
     
  • Voici une video d'information sur les biais lors de recrutements de chercheurs (utilisée notamment dans les panels ERC).
     
  • Voici la Charte Parité et égalité des chances mise en place par l'INRIA pour ses recrutements.

 

Quelques liens

  • Conférence d'Isabelle Régner "Effet interférent des stéréotypes de genre sur les performances des filles en mathématiques" (I.R. est maître de conférence en psychologie sociale)
  • FLOT "Être en responsabilité demain : se former à l'égalité femmes-hommes" (Formations en Ligne Ouvertes à Tous)
  • site Parité de l' INSMI
  • Commission Parité de l' IECL (Institut Élie Cartan de Lorraine)
  • Comité Parité-Égalité de l' INRIA (Institut National de recherche en Informatique et Automatique)
  • Comité Parité de l' IMJ (Institut de Mathématiques de Jussieu)
  • Commission parité de l' IRMAR (Institut de recherche mathématique de Rennes)
  • Groupe de réflexion FMI (Féminisons les Maths et l'Info, fondation Blaise Pascal)
  • Girls Can Code
  • 12 mai, journée de célébration des Femmes en mathématiques, en mémoire de Maryam Mirzakhani dont c'est la date anniversaire.
  • CWM (International Mathematical Union Committee for Women in Mathematics) newsletter

 

Documentation

 

l'arbre de la connaissance
l'arbre de la connaissance