Séminaire de mathématiques appliquées

Pour toute question relative à l'organisation, merci de contacter Claire Brécheteau ou Mehdi Badsi ou Nicolas Petrelis ou Aymeric Stamm

Nom de l'orateur
Thomas Vigier
Etablissement de l'orateur
Institut des mathématiques de Bordeaux
Lieu de l'exposé
Salle Eole
Date et heure de l'exposé

Les modèles hydrodynamiques pour la fusion par confinement inertiel doivent être fermés en four- nissant une loi pour le flux de chaleur des électrons. Dans la plupart des cas hors-équilibre, la loi locale de Spitzer-Härm est insuffisante pour restituer l’ensemble des phénomènes physiques. En effet, la présence de forts gradients de température engendre l’apparition de flux de température non locaux qui rendent cette approche macroscopique incomplète. Pour restituer cet effet cinétique, la résolution d’une équation cinétique coûteuse à l’échelle microscopique serait requise. Néanmoins, du fait des situations physiques considérées, des modèles à l’échelle mésoscopique [1, 2] s’avèrent suffisants.